Huitièmes et quarts de finale

Publié le par Seb

 

J’ai appris récemment que les drapeaux qui ornent les maisons, voitures, mairies, banques et autres enseignes sont ici depuis l’Euro 2004. C’est durant les derniers matchs de cette coupe que l’entraîneur Portugais a suggéré à la population de les mettre. Ils sont restés là depuis !

 Siège de la banque Espirito Santo à Lisbonne

 


1 /8 de final : Portugal Hollande

1 /8 de final : Portugal Hollande

 

1 /8 de final : Portugal Hollande

 

Nous sommes à Lisbonne, capitale du football au Portugal. Un bus nous dépose au hasard dans une des ruelles sinueuses du Barrio Alto, quartier animé de Lisbonne. Nous errons à la recherche d’un poste de télévision pour nous faire vibrer 90 minutes dans une atmosphère purement portugaise. Derrière chaque porte, nous entendons les petits écrans branchés sur le match. Dans la rue, des gens le regardent à travers des fenêtres entrouvertes. Des gamins jouent au ballon et courent jusqu’à leur maison à chaque hurlement produit par la moindre action portugaise. C’est au milieu de cette ambiance là que nous trouvons l’endroit idéal : une petite fête de quartier improvisée pour l’occasion. Des tables et des chaises sont posées dans la rue, un demi-tonneau en métal fait office de barbecue, tout le monde se connaît mais les tables vides sont offertes aux étrangers et amis du quartier voisin. Toute la famille vient manger ici et ce soir le match est en prime !

 Portugal-Hollande

Nous nous installons à une table vide mais rapidement nous sommes conviés à en partager une autre plus proche de la télévision. Les yeux sont rivés sur le ballon rond, nos voisins prennent soin de s’assurer que nous ne sommes pas hollandais… Le match est très animé et les cartons pleuvent. Certains autour de nous s’égosillent en se disputant les décisions de l’arbitre. BUT !!! Lisbonne tout entière crie d’une seule voix. Ricardo et Ricardo, avec lesquels nous partageons notre table relancent une tournée de bière. Quelques minutes plus tard, un joueur portugais est expulsé sur carton rouge, c’est le drame mais heureusement le Portugal mène toujours ! La mi-temps est sifflée juste après et c’est à ce moment là que le barbecue est relancé, les sardines sont grillées, les tables sont servies et que chacun commente le fameux carton rouge. Les portugais y croient depuis si longtemps : Ricardo me confie que si le Portugal doit gagner un jour une coupe du monde, c’est cette année ou jamais. Le match reprend, la télé tombe en panne… Son propriétaire la répare miraculeusement en un instant. Le reste du match n’est que stress, protestations, applaudissements, rires, à quelques 3000 km du stade… Le coup de sifflet final retentit à Lisbonne comme un long cri de joie. Voilà 40 ans que le Portugal n’était pas allé jusqu’aux quarts de finale ! Tout le monde sort dans la rue, les voitures klaxonnent, les motards font claquer leur pot d’échappement et la police observe ce beau monde d’un œil complice. Je me demande ce qu’il va se passer si le Portugal va plus loin…

 La mi-temps...



1/4 de final :
Portugal- Angleterre

1/4 de final :

 

1/4 de final :

 

Nous avions quitté Lisbonne mais nous y revenons pour voir ce match au même endroit que les huitièmes de finale. La première mi-temps est déjà bien entamée lorsque nous sommes dans le bus. Nous sommes en retard à cause d’une petite erreur dans le choix de ce dernier. Cependant nous découvrons Lisbonne au ralenti, la vie s’est arrêtée au dépend du match de l’année ou plutôt de ces quarante dernières années ! J’angoisse en voyant le chauffeur écouter le match avec un baladeur… et s’il y a un but, lâche-t-il le volant pour crier victoire ?
Nous arrivons enfin à notre « café ». Les tables sont toujours là mais cette fois c’est à l’intérieur qu’on regarde le match. Nous retrouvons nos deux amis Ricardo(s), qui ne croyaient plus à notre arrivée. Le premier a accroché une écharpe de football rouge et verte à son poignet, le deuxième a mis le tee-shirt de l’équipe nationale. Nous sommes également vêtus en rouge et vert, tout le Portugal est prêt pour l’exploit ! Hélas personne ne marque, les cris n’y font rien et les prolongations non plus… Il y a bien eu un but mais refusé. Lisbonne a tremblé sous nos pieds pendant 120 minutes et tout va se faire aux tirs au but. La confiance en leur équipe est inébranlable et ils croient en Ricardo (le gardien). Ils ont raison, celui-ci arrête trois tirs (un exploit à ce niveau). Explosion de joie de nouveau, le Portugal est en demie finale !
Les voitures recommencent leur défilé, la foule s’amasse dans les rues pour une fête qui s’annonce longue… mais les yeux se dirigent vers nous : la France va jouer contre le Brésil et peut donc rencontrer le Portugal pour la prochaine rencontre. Ce serait beau ! Ricardo(s) (qui n’ont d’ailleurs jamais été aussi fiers de leur prénom !) nous emmènent dans un autre bar.

 


 

 


France- Brésil

 

C’est vrai qu’on peut se vanter d’être au bon endroit pour regarder les matchs de la coupe du monde. Il y a beaucoup de Brésiliens au Portugal mais paradoxalement de nombreux Portugais supportent la France. Peut-être préfèrent-ils affronter la France pour la demie finale. Nous n’en croyons pas nos yeux, la France gagne… Incroyable ! La suite c’est Portugal-France et nous serons aux premières places…

 

 

 

 

 

Commenter cet article

dioumasse 05/07/2006 16:14

comment on dit "on va vous massacrer" en portugais??
ici aussi c'est la folie!! les gens sont dingues, quand même...
apres un bô match de l'équipe de france contre le brésil, nous attendons avec impatience le match contre le portugal, mais les pronostics sont partagés...
pour ma part, un petit 1 - 0 pour la france serait suffisant, pas envie d'aller aux tirs au but...surtout contre un gardien aussi à l'aise...
bref, on oublie tous les petits problèmes et que vive le sport!!
(eh oui, finalement ce n'est que du sport...)
grosses bises de tous les dijonnais sur vos joues toutes bronzées!!

papa 05/07/2006 14:52

pas de probleme ,2-0 pour la francec' est la repetition de l'Euro 2000 !!