Début de parcours au Mali

Publié le

Christophe et Seb vont bien ! Il n'ont pas accès à internet mais peuvent de temps en temps appeler pour transmettre quelques nouvelles dont je viens vous faire part ici.

Après un départ sportif (réservations annulées, négociation pour embarquer le vélo...du classique), Christophe et Seb sont arrivés à bon port à Bamako dimanche dernier. Ils ont été accueillis par des amis d'amis d'amis et ont passé quatre jours soignés comme des rois. C'est également l'époque de la coupe d'Afrique (football ?) et la capitale est en ébullition pour supporter l'équipe nationale.

Par ailleurs, coup de théâtre, Seb a retrouvé dans une boutique le dit "Nos", prince du djembé, croisé près de Lyon il y a deux ans. Le monde est vraiment tout petit.

undefined
Adama, dit Nos, véritable prince du djembé rencontré il y a deux ans près de Lyon autour d'un week-end musical dans un centre de vacances pour adolescents malvoyants. Retrouvé il y a une semaine à Bamako !


Après ce début de voyage festif donc, un trajet en bus a emmené nos deux aventuriers plus à l'est. Ils ont traversé Hombori, Douentza et Mopti (entre le Niger et la frontière avec le Burkina Fasso, à l'est de Sikasso).
Il fait chaud, très chaud. Le pédalage est réservé à l'aurore et en fin d'après-midi, une pause entre les deux étant indispensable.

undefined
illustration : Jehanne Perceval-Krieg, merci à elle ;-)

C'est pauvre, très pauvre. Seb dit rencontrer des populations très démunies. La nourriture est rare et il faut faire de grosses provisions à la traversée des plus gros villages pour compter sur son autonomie. Heureusement, pour l'eau pas de problème. Après négociation avec les vieux chefs, souvent les premiers habitants qu'ils voient en arrivant, ils peuvent se ravitailler au puits du village.
C'est désertique. Seb découvre de nouveaux paysages et de nouvelles sensations.

à suivre...

Aurélie

Publié dans Mali

Commenter cet article

FAUCHOIS MURIEL 05/02/2008 17:22

Bonjour à Seb et Christophe ( notre gentil facteur) Bon courage pour ce périble au MALI dommage qu'il n'y est pas de connexion internet mais quand on connait leur misererien d'étonnant . Alors bon courage a vous deux dans l'attente de jolies photos à votre retour.Amicalement Muriel  

François 29/01/2008 11:48

ca y est les premiéres nouvelles  arrivent  ca nous rassure un peu ,et merci a toi Aurélie de faire la liaison .je vois que ca passe bien mais dans ces pays c'est toujours facile de pedaler .alors bon courage a nos deux aventuriers  Francois